De l’usine à l’écoquartier, un nouveau défi pour RVI

Après la fermeture en 2006 de l’emblématique usine de Verre textile Saint-Gobain VETROTEX, la Ville de Chambéry a entrepris quelques années plus tard la création d’un nouveau quartier sans précèdent dans la commune Savoyarde.

 

 

Genèse du projet

 

En effet, l’ancienne friche industrielle de 7 hectares va laisser place à un nouvel écoquartier. Situé au nord de la ville, à la confluence de la Leysse et de l’Hyère, ce nouveau quartier sera composé de plusieurs centaines de logements, de grands espaces verts et de nombreux commerces.

 

Le projet aux fortes ambitions environnementales aura comme volonté de lier les privilèges de la ville au respect de l’environnement et à la qualité de vie de ses habitants. Si l’écoquartier VETROTEX s’inscrit dans la modernité, la ville de Chambéry n’oublie pas ses racines pour autant : une partie de l’ancienne usine sera conservée et réhabilitée comme témoignage du passé.

 

Projet Vetrotex angle sud ouest

 

 

 

Collaboration et missions confiées à RVI

 

C’est dans ce contexte que le cabinet d’ingénierie RVI a associé ses compétences à l’équipe de maitrise d’œuvre conduite par le promoteur immobilier Villes et Villages Créations. Ensemble, ils ont participé au concours auprès de la municipalité Chambérienne pour la réalisation et l’exploitation du nouveau projet au cœur de l’écoquartier.

Animé par la même philosophie et sensibilité environnementale, notre union naturelle nous a permis de remporter ce concours.
Pour l’élaboration de ce nouvel ouvrage, nous serons accompagnés du duo d’architectes Naud Passajon et Déjos.

 

Sur ce projet, nous avons été missionnés pour réaliser les prestations suivantes :

Afin de déterminer les besoins climatiques du projet, notre étude sera accompagnée d’une Simulation Thermique Dynamique. Une maquette BIM sera également mise en place.

 

   

 

 

Décarbonation et efficience énergétique : tout un programme !

 

Dans la lignée des grandes ambitions affichées, le projet qui fait état de 80 logements sera soumis au cadre très exigeant de l’expérimentation E+C-. L’objectif est de tendre vers les niveaux Énergie et Carbone E3C1. Le bâtiment devra donc présenter des performances énergétiques très élevés avec des consommations énergétiques très nettement inférieures à celles exigés par la RT 2012.

Concernant la partie carbone, une vraie démarche de réduction de l’empreinte carbone et des émissions de gaz à effet de serre sera réalisé. Cet objectif repose essentiellement sur la réalisation de l’Analyse du Cycle de Vie du projet. Cette méthode a été introduite dans le secteur du bâtiment en réponse aux grandes ambitions de décarbonation du pays. Après une analyse complexe et détaillée de l’ensemble des lots architecturaux et techniques, elle permet de lever différents axes de réduction du futur impact carbone du bâtiment. Cette étude qui s’amorce dès l’esquisse du projet nécessite une véritable harmonisation entre les divers acteurs.

Malgré son apparition récente, RVI maitrise déjà le calcul ACV. Avec plusieurs références dans ce domaine, notamment dans le logement collectif et la grande distribution, nous avons pu prétendre rapidement à l’acquisition de la qualification OPQIBI, gage de compétence et de qualité répondant à la charte “RGE Etudes“.

Naturellement, nous aurons également recours aux énergies renouvelables dont la mise en place de panneaux photovoltaïques en toiture.

 

Avec un lancement des travaux en début d’année prochaine, le projet devrait voir le jour à l’horizon de 2022.

Précédent

Suivant