Améliorations énergétiques en réponse au Décret Tertiaire

Aujourd’hui, tout le parc immobilier français, qu’il soit neuf ou existant, est soumis à des obligations. L’objectif du Décret Tertiaire est d’accélérer l’amélioration énergétique et la création de bâtiments durables dans le parc tertiaire du privé et du public. Mais alors, que faut-il entreprendre pour respecter ces exigences ?

Le décret tertiaire : rénovation et création de bâtiments durables

Cette année 2022 met en application le nouveau décret tertiaire pour les bâtiments de plus de 1000m². Il apporte dans un premier temps l’obligation pour toutes les collectivités, administrations, écoles, collèges, lycées, gymnases… ainsi que les propriétaires de bâtiments de bureaux de déposer sur la plateforme gouvernementale OPERAT, les consommations énergétiques de leur patrimoine immobilier pour une année référence. Dans un second temps, tous ces organismes devront établir une stratégie exigeante de réduction des consommations afin de respecter les objectifs imposés par le décret :

 

    • Réduction des consommations énergétiques de 40% d’ici 2030,
    • Réduction des consommations énergétiques de 50% d’ici 2040,
    • Réduction des consommations énergétiques de 60% d’ici 2050.
objectifs décret tertiaire

 

Même si le décret tertiaire mis en place par l’État doit être respecté, il ne s‘impose pas comme une contrainte mais comme une opportunité. Les différents projets de rénovation permettront plus globalement de soulever différents avantages pour les collectivités :

    • Réduction significative des consommations d’énergie de son patrimoine immobilier,
    • Réduction des couts d’exploitation du site liées aux consommations énergétiques,
    • Mise en place d’une stratégie de décarbonation du bâtiment permettant la réduction de son empreinte carbone,
    • Amélioration du confort des occupants,
    • Valorisation de la valeur patrimoniale du bâtiment,
    • Valorisation de sa démarche et de son image vis-à-vis des enjeux environnementaux.

Les audits énergétiques comme porte d’entrée vers une consommation d’énergie maitrisée

La réalisation d’audits énergétiques du bâtiment permet aux collectivités d’obtenir des indicateurs fiables de performances thermiques et énergétiques de leurs bâtiments. Avec une analyse détaillée, les mairies, écoles et autres collectivités ont des pistes concrètes vers des solutions permettant d’envisager une amélioration énergétique de leur patrimoine.

Découpé en plusieurs phases, l’audit énergétique du bâtiment commence par un diagnostic de l’état existant du bâtiment (enveloppe thermique, systèmes énergétiques, confort des occupants, etc.) puis par une analyse des factures et des consommations énergétiques du bâtiment. À ça s’ajoute une modélisation structurelle et énergétique du bâtiment avec un calcul du niveau énergétique atteint par le bâtiment et qui découle vers des préconisations de travaux permettant d’améliorer le confort, la performance thermique et énergétique du bâtiment tout en réduisant les dépenses liées à l’énergie. Enfin, une proposition de scénarios de travaux liés à un objectif de réduction des consommations d’énergie est présentée au Maitre d’Ouvrage. Ainsi, tout est mis en œuvre pour proposer des points d’amélioration du bâtiment et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Les solutions proposées sont également étudiées pour être en conformité avec le budget restreint des collectivités.

Nos réponses en tant que spécialiste des études fluides

Le Bureau d’Études RVI, spécialisé dans la performance énergétique adossée d’une expérience d’une quinzaine d’années dans ce domaine, vous accompagne dans ces démarches. L’équipe, certifiée d’une douzaine de qualifications par l’Organisme de Qualification de l’Ingénierie OPQIBI, est également reconnue RGE. Les chargés d’études, chargés d’affaires et experts thermiciens qui la compose vous apporte un accompagnement de haute qualité adapté à vos besoins pour vous aider à répondre au mieux aux conditions du décret tertiaire.

Grâce à nos connaissances terrain, nous avons mis en place un accompagnement efficace en 5 étapes :

  1. Initiation de la mission :
    • Définition de l’année de référence la plus pertinente.
    • Accompagnement pour la saisie des données sur plateforme OPERAT, et analyse des objectifs à respecter.
  1. Programmation :
    • Définition en amont de la prestation de vos attentes et proposition d’une méthodologie de travail et d’un planning d’intervention personnalisé en fonction des contraintes du site.
  1. Evaluation :
    • Réalisation d’un audit énergétique pour évaluer précisément les consommations énergétiques du bâtiment et ainsi identifier les possibilités d’amélioration.
    • Réalisation d’une étude de faisabilité des différentes propositions de réduction des consommations avec chiffrage et rentabilité.
    • Mise en place d’un plan de rénovation optimisé afin de respecter les objectifs de consommation établit pour les années 2030, 2040 et 2050.
  1. Réalisation :
    • Planification des travaux envisagés à la suite de l’audit énergétique.
    • Accompagnement lors de la mission de maitrise d’œuvre jusqu’à la réception des travaux.
  1. Suivi :
    • Suivi des consommations du bâtiment avec un bilan régulier et des alertes sur les écarts vis-à-vis des objectifs demandés.
    • Formation sur l’utilisation du bâtiment et sensibilisation des occupants.

Retour sur une mission réalisée pour la mairie d’Artas (38)

Dans le cadre de l’amélioration énergétique de son patrimoine, la commune d’Artas a sollicité RVI pour la réalisation des audits énergétiques et préconisations de travaux de deux bâtiments

mission école Artas

Pour l’école maternelle :

Les objectifs de réduction énergétique par rapport à l’étiquette conventionnelle TH-C-E ex étaient de -30%. Nous avons étudié divers scénarios pour atteindre cet objectif et nous avons préconisé l’installation :

    • d’une VMC double flux à récupération d’énergie et à filtration d’air, une condition importante pour les jeunes enfants,
    • d’une climatisation réversible à détente directe,

Également, nous avons recommandé des travaux sur le bâti, notamment le remplacement du vitrage et une isolation par l’extérieur des façades et de la toiture-terrasse.

mission gymnase Artas

Pour le gymnase :

Avec une surface de plus de 1 000m² et donc une obligation de respect du décret tertiaire, l’objectif de réduction énergétique pour le gymnase de la commune est quant à lui de -60% par rapport étiquette conventionnelle TH-C-E ex​. Après une étude des contraintes territoriales du bâtiment, nous préconisons pour ce bâtiment :

    • un changement du type d’éclairage LED pour économiser de l’énergie. Celles-ci doivent être positionnées de telle sorte à respecter les normes liées aux compétitions sportives et résister aux chocs.
    • l’installation d’une VMC double flux,
    • l’installation d’une PAC aérothermique en remplacement de la chaufferie fioul,
    • la production d’ECS thermodynamique.

Pour ce chantier, nous recommandons le remplacement du vitrage, isolation des murs et de la toiture.

Les chantiers de l’école et du gymnase démarrent durant la période creuse de l’été pour pouvoir accueillir dans de bonnes conditions les enfants et sportifs en septembre.

 

Si vous avez des questions ou besoin de plus d’informations sur nos services, venez nous rencontrer lors du Congrès des Maires de l’Isère organisé par l’AMI le 15 octobre prochain ! C’est avec plaisir que nous vous aiguillerons quant aux solutions qui vous sont disponibles.

Et n’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou par mail en attendant, pour discuter ensemble de votre projet de rénovation ou de construction de bâtiment durable.

Précédent

Suivant